Prenez le contrôle de votre santé

Foire aux questions

Qu’est-ce qui cause les hémorroïdes?

• Faible consommation de fibres dans l’alimentation

• Obésité

• Le fait de forcer en allant à la selle

• Constipation ou diarrhée chroniques

• Longues périodes de temps assis sur la toilette

• Se dépêcher à aller à la selle

• Grossesse

• Relations sexuelles anales

• Alcoolisme

• Certaines maladies; troubles cardiaques ou hépatiques à long terme qui peuvent causer une accumulation de sang dans l’abdomen et la région pelvienne


Comment prévenir les hémorroïdes?

Pour vous protéger contre les hémorroïdes, essayez d’intégrer les changements de mode de vie suivants :

Ne vous retenez pas : Utilisez la salle de toilette quand vous en avez envie, évitez de forcer, de rester assis trop longtemps ou de lire sur la toilette, et ne vous dépêchez pas; ainsi vous empêcherez que la pression s’accumule.

Soyez plus actif : Évitez de rester assis ou sans bouger durant de longue période de temps, de soulever incorrectement des objets lourds ou de retenir votre respiration quand vous soulevez des objets. Cela augmente la pression sur l’anus faisant enfler les vaisseaux sanguins de cette zone. Si vous êtes enceinte, dormir sur le côté pourrait réduire la pression sur les vaisseaux sanguins de votre bassin, empêchant les hémorroïdes d’enfler.


Puis-je développer des hémorroïdes si je m’assois sur un plancher froid?

Non, l’apparition des hémorroïdes n’a rien à voir avec la température. L’ajout de pression sur l’abdomen, comme la constipation, une grossesse, l’accouchement ou l’obésité peut causer les hémorroïdes.


Comment savoir si je souffre d’hémorroïdes?

Les symptômes des hémorroïdes incluent la douleur, les démangeaisons, les saignements rectaux. Parfois, l’hémorroïde peut ressortir de l’anus. Si vous souffrez des symptômes ci-dessus, consultez votre médecin. Un examen physique confirmera le diagnostic des hémorroïdes.


Les hémorroïdes sont-elles héréditaires?

Il existe de nombreux facteurs qui contribuent au développement des hémorroïdes et l’hérédité peut jouer un rôle. D’ailleurs, si vous consultez un médecin concernant des symptômes liés aux hémorroïdes, ce dernier vous demandera probablement si quelqu’un d’autre dans votre famille souffre d’hémorroïdes. Si tel est le cas, il y a de fortes chances pour que vous en souffriez vous aussi.


Quel genre de régime alimentaire devrais-je suivre?

Auparavant, les médecins recommandaient un régime alimentaire faible en gras pour les personnes atteintes d’IPE. Ces recommandations ont changé étant donné que l’on sait maintenant qu’un régime alimentaire faible en gras pourrait aggraver vos symptômes de malnutrition et que vous devez consommer des gras pour aider votre organisme à absorber certaines vitamines. Certains gras sont cependant meilleurs pour vous que d’autres. Si vous êtes incertain quant à la façon de maintenir un régime équilibré et sain, demandez à votre médecin et un nutritionniste de vous aider à planifier des repas sains qui aideront à réduire vos symptômes.


Quels changements dois-je apporter à mon style de vie?

 Si la cause de votre IPE provient d’une pancréatite chronique (inflammation du pancréas), certains choix de votre style de vie peuvent aggraver votre état. La consommation d’alcool et le tabagisme réduisent les chances de succès de votre traitement. Il est difficile de faire des changements à son style de vie, alors demandez des conseils à votre médecin sur la façon d’adopter de nouvelles habitudes saines.


Devrais-je éviter certains aliments?

Si vous êtes atteint d’insuffisance pancréatique exocrine (IPE), le simple fait de déterminer quoi manger peut poser problème. Vous devez vous assurer d’absorber assez de nutriments et de vitamines, mais vous devez également éviter les aliments qui irritent votre tube digestif. Qui plus est, certains troubles associés à l’IPE, comme la fibrose kystique, la maladie de Crohn, la maladie cœliaque et le diabète, présentent aussi des exigences diététiques particulières.

Heureusement, un régime équilibré allié au traitement de substitution par enzymes pancréatiques peut aider à apaiser vos symptômes et à améliorer votre qualité de vie. Renseignez-vous auprès de votre médecin pour connaître les aliments que vous devriez éviter.


Que faire si mon traitement ne fonctionne pas?

Si votre traitement ne fonctionne pas tout de suite, n’abandonnez pas. Le traitement peut prendre d’une à deux semaines avant d’agir et d'observer une amélioration de vos symptômes. N’oubliez pas de prendre votre traitement de substitution par enzymes pancréatiques avec chaque repas et collation. Votre traitement ne peut fonctionner si vous ne le prenez pas.

Discutez avec votre médecin, car il est le seul pouvant ajuster la posologie de votre traitement de substitution par enzymes pancréatiques. Votre posologie est peut-être trop faible ou vous avez peut-être besoin d’autres médicaments. N’oubliez pas qu’il existe d’autres options si vos symptômes ne s’améliorent pas.


Quelle posologie devrais-je prendre pour mon traitement de substitution par enzymes pancréatiques?

 

Votre médecin recommandera la posologie de votre traitement de substitution par enzymes pancréatiques. Vous en prendrez moins avec vos collations qu’avec vos repas. Il se peut que vous deviez prendre une plus grande quantité d’enzymes si vous mangez un repas riche en gras.


Pour améliorer la santé à long terme

La Fondation canadienne de la santé digestive croit qu'être capable de développer, d'enrichir et de protéger un microbiote sain est la clé pour jouir d'une bonne santé tout au long de sa vie.

Découvrez-en davantage